24 heures pour Dieu

Ces 8 et 9 mars, avaient lieu les 24 heures pour Dieu. 24 heures pour entrer en Carême. 24 heures pour se poser. 24 heures pour se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu. Vendredi soir, nous avons marché avec le prophète Élie dont le nom signifie « passionné de Dieu » et qui a marché 40 jours et 40 nuits jusqu’à l’Horeb où il a fait l’expérience de Dieu dans « le bruit d’un fin silence »(1 Rois 19,13). Samedi matin, nous avons marché avec notre père Abraham qui s’est mis en route avec sa femme Saraï alors qu’ils avaient 75 et 65 ans sur cette simple parole : « Va pour toi, vers toi, pour ton bonheur ! »(Gn 12,1). Et samedi après-midi, c’est avec Jean-Baptiste que nous nous sommes retrouvés au bord du Jourdain. Et là, comme aux foules qui venaient se faire baptiser, il a nous rappelé le grand commandement du partage en renvoyant chacun devant le miroir de sa réalité quotidienne : c’est là qu’il faut être juste. (Lc 3,1-20). Oui, si l’appel à la conversion est général, les lieux de notre conversion ne sont pas hors de nos réalités quotidiennes et personnelles !

Il faudrait effacer de l’intérieur tout le petit fatras bassement humain, toutes les fioritures… Faire entrer un peu de « Dieu » en soi… Faire entrer aussi un peu d' »amour » en soi… (Etty Hillesum, Une vie bouleversée)

previous arrow
next arrow
Slider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.