Chemin de croix Vendredi Saint

Aujourd’hui l’amour du Père, qui veut que, par le Fils, tous les hommes aient la vie, va jusqu’au bout, là où nous n’avons plus de mots, où nous perdons pied, où notre piété est débordée par l’excès des pensées de Dieu. Car, au Golgotha, contre toutes les apparences, il s’agit de vie. Et de grâce. Et de paix. Il s’agit, non pas du règne du mal que nous connaissons trop, mais de la victoire de l’amour. Tant de larmes, tant de misère qui ne sont pas perdues dans l’océan du temps, mais recueillies par Jésus, pour être transfigurées dans la mystérieuse alchimie d’un amour où le mal est englouti.

previous arrow
next arrow
Slider

Jeudi Saint

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout… Sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, Jésus se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. (Jean 13,1-5.12-14)

previous arrow
next arrow
Slider

Célébration des Rameaux

La fête des Rameaux a ouvert ce dimanche 14 avril la Semaine Sainte. Cette fête fait mémoire des jours où Jésus fut acclamé comme par les habitants de Jérusalem qui le saluaient avec des palmes à la main, avant d’être condamnés à mort comme un malfaiteur. Les rameaux de feuillage toujours verts, bénis ce jour-là, rappellent que la mort n’a pas le dernier mot et que la vie ne finit pas. Ce jour à Saint Antoine, les 500 chaises prêtées par la mairie pour la célébration des Rameaux en extérieur étaient en nombre insuffisant. Après la bénédiction des rameaux et la procession depuis les grottes jusqu’à l’esplanade de l’église, ceux et celles qui n’avaient pas trouvé de place assise se sont installés sur les murets de l’abri du pèlerin ou du haut des marches. Comme le disait frère Henri dans son homélie, ce jour est marqué à la fois par la joie, l’acclamation des foules devant Jésus qui entre à Jérusalem et par sa souffrance et sa mort. Ces deux dimensions étant souvent celles de nos vies mêmes.

previous arrow
next arrow
Slider

Baptême de Voyageurs

Ce samedi 13 avril, 4 enfants de voyageurs, frères et sœurs, ont reçu le baptême à saint Antoine : Marco 10 ans, Vicky 9 ans, Rihana 7 ans et Lucie 2 ans. Leurs parents Ludo et Mounia, lorsqu’ils sont sur la région de Brive fréquentent les grottes de saint Antoine où ils aiment venir prier. Ce jour, le soleil était de la partie et a éclairé la célébration des baptêmes qui a ont été fait par Jean-Yves Gobert, diacre. Joseph et Thibaut, avec leurs guitare et des cantiques gitans ont donné beaucoup de joie à l’évènement.

previous arrow
next arrow
Slider

Célébration du pardon avec les jeunes du lycée Bahuet

Une trentaine de jeunes lycéens du lycée technique Bahuet ont rejoint le sanctuaire ce jeudi 11 avril après midi, pour un temps de préparation aux fêtes pascales, à travers une célébration du pardon et de réconciliation. Une méditation fut proposée à partir de la parabole du fils prodigue et du célèbre tableau de Rembrandt, pour les guider dans ce grand mystère de l’amour miséricordieux du Père. Puis un temps de rencontre avec un frère leur a permis, en toute confiance, de déposer ce qui pouvait être le plus lourd dans leur vie d’adolescent, à travers le sacrement du pardon, ou tout simplement par un échange fraternel. A l’issue de cet après-midi, chacun des jeunes a pu partir sereinement, fort d’avoir reçu la grâce nécessaire pour poursuivre leur montée vers Pâques.

previous arrow
next arrow
Slider