Archives de l’auteur : fratgsa

Compte rendu de l’atelier « Transmission – Education »

2ème Université Franciscaine d’été

Brive  – 13 – 16 juillet 2016

Compte rendu de l’atelier « Transmission – Education »

 

  • Importance du respect et du regard porté sur l’autre
  • Apprendre à connaître la Nature, à l’observer pour mieux la préserver.
  • Se sentir personnellement responsable de la transmission de cet héritage
  • Approfondir l’écologie du corps humain
  • Développer et faire connaître les équipes de ‘prière des mères’ (et prière des pères) : les proposer dans les paroisses où elles n’existent pas.
  • Essayer d’avoir sur la Création le même regard limpide de simplicité et de vérité que celui posé par les personnes handicapées (handicap mental)
  • Travailler certains écrits de Guy Gilbert

 

Participants à l’atelier ‘transmission-éducation’

  • Josiane Lefranc (Aquitaine) : jojolefranc@free.fr 06 80 72 45 96 ou 05 55 49 01 78
  • Françoise Gonnet (Occitanie) : francoise.gonnet0922@orange.fr
  • Monique Reynal (Ile de France) : 01 46 02 44 30
  • Paulette Devouge-Bancard (Aquitaine) : paulette.devouge@free.fr (nom et adresse mail difficiles à déchiffrer : orthographe à vérifier
  • Yannick Precheur (Grand Est) : 03 83 21 76 48
  • Emmanuelle Tram (Occitanie) : trantuemma@yahoo.fr
  • Thérèse Combaud (Pays de Loire) : mthcombaud@orange.fr

 

Fleurir une église

Lorsque l’on rentre dans une église , on apprécie de voir un bouquet , une invitation à aller plus loin ..

Fleurir l’éfleur-4toglise c’est accueillir celui ou celle qui vient prier ou visiter le lieu.

La confection de bouquets est une offrande à Dieu en remerciement de la beauté de sa création ,  mais aussi à l’assemblée priante .

Le bouquet central dit liturgique ou eucharistique  est louange , et réalisé en fonction des temps liturgiques et des textes du dimanche , l’évangile en général .on ne fleurit pas  en carême  comme en temps ordinaire ou à pâques , ou  à  des cérémonies particulières  .le fleuriste se laisse inspirer par les textes pour le choix des couleurs , des supports utilisés .

Par exemple , l’utilisation de souche , de  bois mort ou de cailloux nous parlent de nos péchés , de la souffrance , de la maladie , mais quelques fleurs  émergeant nous conduisent à une espérance de guérison , de salut  , à la rencontre avec le Seigneur ; de l’ombre ,nous allons vers la lumière .

Le bouquet nous invite à la prière, au recueillement , à la méditation.

Ce beau service d’église qu’est le fleurissement , est pour nous une louange à notre Seigneur ;et nécessite  un minimum de formation et de recherches personnelles .

Frère Didier de l’abbaye de Tamier ( formateur et auteur d’ouvrages )dit ceci :

« que la beauté soit au service de l’amour, en harmonisant l’art floral au mystère de la liturgie   , au service de la parole , il est lui-même une parole silencieuse «