Frère Vincent Pottier

Issu d’une famille nombreuse, la fraternité est mon milieu de vie. Aussi, cela fait une trentaine d’année que j’ai rejoint les Franciscains. Dans le Sud tout d’abord, où la découverte de la vie franciscaine s’est faite dans un village provençal, entre Giono et Pagnol, entre santons et garrigue. À Lyon, j’avincenti déménagé deux fois ma communauté. Ce furent d’abord des années d’études de la théologie durant laquelle j’ai eu la chance de découvrir à nouveau le Cantique des Créatures de saint François dans un travail de lecture avec des chercheurs en linguistique. J’ai été ensuite un temps travailleur social dans un quartier périphérique, banlieue bien tiède sinon « chaude » : « là où les loyers ne sont pas élevés »… Au-delà des problèmes sociaux bien réels, j’ai eu la joie de découvrir à travers mes jeunes collègues ou les familles accueillies, un islam chaleureux, généreux, discret, loin des caricatures extrémistes que nous connaissons par la presse.

Après quelques années passées dans un petit sanctuaire marial de Lorraine, j’ai rejoint la fraternité de Notre-Dame des Buis à Besançon. Depuis de nombreuses années, le Diocèse a confié aux frères l’animation d’un sanctuaire érigé en mémoire de la Libération de Besançon en 1944. Je participais, dans le même temps, à la Pastorale des Jeunes, principalement auprès des lycéens. Du fait de l’implantation exceptionnelle de cette Fraternité, à la fois proche et à l’écart de la ville, je garde de ces années le goût de la contemplation de l’amour de Dieu pour les hommes : ce Dieu, victorieux de la mort dans la Pâque de son Fils, qui invite à l’espérance et ouvre un avenir lorsque les lendemains semblent compromis. Aussi, ces derniers temps, j’ai travaillé l’encyclique ‘Laudato si’ du pape François, qui concerne l’avenir de notre Maison commune et qui invite à la conversion écologique.

C’est ce regard confiant, ce chemin de conversion que j’aimerais partager, ici, aux Grottes de saint Antoine. C’est cet « espionnage spirituel », cette attention à la nouveauté que suscite l’Esprit saint, que j’aimerais exercer parmi les frères et sœurs qui me sont donnés à Brive et aux alentours.

frère Vincent Pottier

vp@frvipofm.net